Deux mots clés pour retrouver notre site sur le net: Sess dz


Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

samedi 3 mars 2012

Université de Blida: Compte rendu de l’entretien délégation des enseignants - commission ministérielle en date du 29-02-2012

Blida 01 Mars 2012
Compte rendu de l’entretien délégation des enseignants- commission ministérielle en date du 29-02-2012

Après les présentations d’usage, les membres de la commission ministérielle ont précisé que leur mission comportait deux(02) volets :
  1. Ecouter les représentants de la communauté universitaire à travers ses trois (03) composantes (travailleurs, enseignants et étudiants) et établir leur rapport au ministre qui décidera en conséquence.
  2. Enquête de gestion sur l’ensemble des volets (finance, ressources humaines, pédagogie et moyens généraux).

Après ces précisions les représentants des enseignants ont brossé un tableau de l’état des lieux non exhaustif et succinct mais suffisant pour donner un aperçu sur leurs conditions de travail et de la "GESTION" de l’université et en particulier :

01- Effacement total du Recteur avec rétrocession de l’ensemble de ses prérogatives à son conseiller le nommé "BOUHZEM".
02- Valse des Vice-recteur, Secrétaire généraux, Secrétaires généraux de Faculté, Doyens, Chef de département, Chef de service, agents de service au gré des humeurs et des affinités avec le nommé "BOUHZEM". Ceci a débouché sur un climat d’instabilité qui n’assure en rien la sérénité dans le travail.
03- Nomination de responsables externes à l’université aux postes de doyens, secrétaires généraux de facultés. L’université ne recèle aucune compétence.
04- Le susnommé  "BOUHZEM" s’est même permis le luxe de s’allouer les services d’un enseignant de nationalité étrangère comme conseiller (conseiller du conseiller).
05- Non respect de la réglementation relative aux prérogatives et au fonctionnement du conseil d’administration de l’université (respect de la forme et uniquement de la forme).
06- Immixtion du conseiller dans les prérogatives relevant des seuls conseils pédagogiques.
07- Immixtion du conseiller dans les prérogatives du responsable du centre de calculs (ordre de couper la connexion à internet à la communauté universitaire)
08-Consommation proche du ZERO des budgets alloués à :
    • La recherche scientifique.
    • L’équipement pédagogique.
    • L’action de recyclage et perfectionnement du personnel.
    • La mobilité des enseignants chercheurs.
    • l’organisation de manifestations scientifiques.
    • Opacité et retards inexpliqués dans les opérations de recrutement d’enseignants (signature de PV d’installation en Avril et plus).
    • Délabrement général des moyens mobiliers et immobiliers (Amphi, salles de TD, Laboratoires, étanchéité et insalubrité des toilettes, dégradation avancée des espaces verts sauf aux alentours immédiats du rectorat, enchainement de l’université).
    09-Absence de programmes pour la réhabilitation des moyens pédagogiques malgré leur dégradation avancée et la multiplication des effectifs.
    10-Retards inexpliqués dans l’exécution de l’opération « Renforcement des moyens pédagogiques dans le cadre du LMD » (disponible depuis 2006).
    11-Absence des moindres commodités pour l’ensemble de la communauté universitaire et en particulier pour les enseignants (restauration, sanitaire…)
    12-Insécurité à l’intérieur de l’établissement.
      En résumé, les représentants des enseignants ont tenu à préciser que le problème qui a mobilisé la communauté universitaire et gelé l’ensemble des activités réside dans la Non Gestion, Gestion Opaque loin de toute réglementation de notre université Saad DAHLAB.

      Représentants de l’AG des enseignants en date du 29/02/2012

      Aucun commentaire:

      Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
      SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter