Deux mots clés pour retrouver notre site sur le net: Sess dz


Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

vendredi 1 décembre 2017

Soutien à H. Aboura et Solidarité




Le 19 septembre 2017, des enseignants de l’université de Mascara ont appelé à une assemblée générale pour débattre de l’état de leur université et des propos désobligeants et dégradants tenus par leur recteur lors de sa tournée dans les différentes facultés. Ces propos,  indignes du rang d’un recteur, ont atteint les enseignants dans leur dignité et leur amour propre.
Ce recteur considère l’appel  à une assemblée générale comme un acte de lèse-majesté donc une rébellion. Fort de ses appuis, supposés, au sein de l’administration ministérielle, ce recteur piétine la réglementation et contrevient à l’instruction ministérielle du 04 mai 2016 ; au sujet du recours à la justice; et décide de déposer plainte « au pénal » contre un des enseignants H. Aboura. Par cet acte insensé, ce recteur démontre son mépris envers la réglementation et les droits fondamentaux de l’universitaire, à savoir les libertés d’expression et de réunion.
Le collectif des enseignants de l’université de Sidi Bel Abbès apporte tout son soutien agissant à notre collègue Halim Aboura et à tous les collègues de l’université de Mascara dans leur combat contre l’arbitraire, le népotisme et la mauvaise gestion et pour le respect des lois et de leur dignité. Le collectif condamne les brimades et toutes les mesures illégales prises contre les enseignants (suspensions de stages, …) pour l’instauration d’un climat de peur et de terreur. Le respect de la dignité de l’enseignant, le respect des lois, le dialogue et la concertation sont les seuls moyens pour une gestion saine et efficace. Le despotisme, la HOGRA et le manque de respect à la personne humaine sont les meilleurs facteurs déclenchant d’une explosion sociale.
Afin de ramener le calme et la sérénité au sein de l’université de Mascara, le collectif des enseignants de l’université de Sidi Bel Abbès appelle à l’intervention des autorités compétentes pour le retrait de la plainte et l’arrêt de toutes les mesures  coercitives prises contre les autres enseignants.

Sidi Bel Abbès, le 28 novembre 2017 
Read more ...

Déclaration du BN du SESS en date du 30 novembre 2017

Le Bureau national du SESS vient d'être informé que le chantage au logement est pratiqué au sein de l'Université des Sciences et technologie de Bab Ezzouar par le syndicat fantôme des enseignants universitaires affilié à l'UGTA. Les enseignants demandeurs de logement sont destinataires d'un mail à travers lequel il leur est demandé de déposer la demande de logement et d'une demande d'adhésion auprès du dit syndicat qui aurait négocié avec la tutelle l'octroi de logements sociaux. 

Cette pratique contraire à la règlementation en vigueur est menée en silence pour ne pas alerter les enseignants et enseignantes de la dite université qui n'accepteront surement pas que ce genre de combine se déroule avec cette liberté. 

Le Bureau national du SESS dénonce cette pratique frauduleuse qui remet en cause le principe de l'adhésion volontaire à un syndicat, la gestion de la question du logement par une commission formée de collègues élus librement et l'impartialité de l'administration qui doit travailler avec la commission élue et non avec le syndicat de son choix. 

Le Bureau national du SESS sait que cela n'a été possible que parce que les autorités veulent faire le vide au sein de l'Université Algérienne à travers l'instrumentalisation du ministère du travail et celui de l'enseignement supérieur.

Le Bureau national du SESS espère voir ceux et celles qui savent ce que veut dire l'engagement et l'autonomie syndicale, intervenir pour refuser ce type de basse pratique, qui n'est surement pas la seule, dans toutes les universités du pays. 

Oran le 30-11-2017 
P/Le Bureau national Le Coordonnateur National 
Kaddour CHOUICHA




Read more ...
SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter