Deux mots clés pour retrouver notre site sur le net: Sess dz


Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

jeudi 7 avril 2016

Communiqué du SESS en date du 04 avril 2016

Le Bureau national du SESS affilié à la CGATA (confédération Générale Autonome des Travailleurs en Algérie) qui suit la progression de la marche des enseignants contractuels constate que le régime Algérien utilise maintenant ce qu’il sait faire c'est-à-dire la répression. 

Ayant tablé sur un épuisement des enseignants et enseignantes il constate que ceux et celles qui sont aux portes d’Alger et qui n’ont pour seul arme que leur conviction ne sont pas prés de croire aux promesses et savent que dans ce pays rien ne se donne tout s’arrache. 

Le pouvoir Algérien dans son affolement utilise maintenant l’encerclement de la MAISON DES SYNDICATS de Bab Ezzouar comme parade à la mobilisation des syndicalistes et ce en totale contradiction avec les lois. La réquisition des forces de police étant utilisée pour protéger non pas les Algériens et leurs biens mais la nomenklatura et ses biens mal acquis. 

Face aux légitimes revendications des enseignants contractuels, qui finalement ne sont qu’une partie des revendications des travailleurs en Algérie, nous ne trouvons que répression alliée avec la corruption et la dilapidation sur lesquelles nous renseignent les affaires de ces derniers jours. Exfiltration de Chakib Khellil pour qu’il puisse se dérober à la justice d’autres pays, la notre étant dans un profond coma pour ce type d’affaires. Révélation du quotidien le Monde sur les pratiques du ministre Algérien de l’industrie et des mines Abdesslam Bouchouareb. La tentative désespérée de l’ancien ministre des finances Abdellatif BENHACHENOU pour se blanchir lui et les siens en accusant tous les Algériens d’avoir dilapidé la rente. Les nouveaux scandales concernant la SONATRACH. 

Le bureau national du SESS exprime sa solidarité totale avec les enseignants et enseignantes bloqués aux portes d’Alger. Il dénonce la répression exercée sur les enseignants contractuels ainsi que l’encerclement de la MAISON DES SYNDICATS. Il reste convaincu que seuls des actions du type de celle menée par les enseignants contractuels mais élargie à toutes les autres catégories de travailleurs qui seront menées en même temps et avec une coordination peuvent créer une pression réelle pour nous débarrasser de cette mafia. 



Alger le 04/04/2016
Le Coordonnateur National

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter