Deux mots clés pour retrouver notre site sur le net: Sess dz


Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

mardi 21 janvier 2014

Rapport 2014 de Human Rights Watch sur l'Algérie

Dans le rapport annuel de l'ONG qui se consacre à la protection des droits Humains, le cas de notre syndicat vient d'être cité. Le rapport dénonce ainsi des manœuvres administratives visant à refuser le statut juridique aux syndicats indépendants...
Droits des syndicats


Les autorités algériennes en 2013 ont de plus en plus sévi contre les efforts des travailleurs pour former des syndicats indépendants et organiser et participer à des manifestations et des grèves pacifiques. Les autorités ont bloqué des manifestations syndicales, arrêté des syndicalistes arbitrairement, et engagé des poursuites contre certains d’entre eux sur des accusations criminelles, alors que le véritable motif derrière ces poursuites semble avoir été le châtiment pour activités syndicales.

Les autorités algériennes se livrent à des manœuvres administratives visant à refuser le statut juridique aux syndicats indépendants. La loi sur la légalisation de nouveaux syndicats exige seulement que ces groupes signalent aux autorités qu'ils existent, et non de leur demander la permission de se former. Mais les autorités refusent parfois de délivrer un reçu prouvant qu'elles ont été notifiées.
Le Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaires, par exemple, a déposé ses documents le 19 janvier 2012. Il n’a obtenu aucun reçu à l'époque et n'a pas encore reçu de réponse du gouvernement, ce qui signifie qu'il ne peut pas fonctionner légalement.

Pour télécharger le rapport dans son intégralité cliquez ici

الحقوق النقابية

ضيقت السلطات الجزائرية في عام 2013 وعلى نحو متزايد على جهود العمال في تشكيل نقابات مستقلة وتنظيم والمشاركة في الاحتجاجات السلمية والإضرابات. ومنعت السلطات مظاهرات النقابات، واعتقلت تعسفيا نقابيين، وتابعت بعضهم بتهم جنائية، بينما يبدو أن الدافع الحقيقي وراء الملاحقة القضائية هم العقاب على أنشطة نقابية.

دخلت السلطات الجزائرية في مناورات إدارية لسحب الوضع القانوني عن النقابات المستقلة. ويتطلب قانون النقابات الجديد من هذه المجموعات فقط أن تخطر السلطات بأنها موجودة، وليس الحصول على ترخيص بالتأسيس. ولكن السلطات ترفض في بعض الأحيان إصدار إيصال يثبت أنه تم إخطارها.

على سبيل المثال، قدمت نقابة أساتذة التعليم العالي التضامن وثائقها في 19 يناير/كانون الثاني 2012. لم تتلق أي إيصال في ذلك الوقت، ولم تتلق أي رد من الحكومة، مما يعني أنه لا يمكنها أن تعمل بشكل قانوني.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter