Deux mots clés pour retrouver notre site sur le net: Sess dz


Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

vendredi 11 mars 2016

Gel des activités des CSF et CSD

Ce jour, mardi 08 mars 2016, se sont réunis en assemblée génarale les enseignants de l'université de Sidi Bel Abbès pour débattre des derniers évènements relatifs au Conseil Scientifique de la faculté des Sciences exactes et des deux collègues condamnés par la justice.

L’assemblée générale constate le mutisme ; incompréhensible ; et l’absence totale de la tutelle (le MESRS) concernant cette affaire, malgré que l’administration locale rejette les allégations de falsification de PV et confirme que c’est le mode de travail de cette institution Scientifique, qu’est le Conseil Scientifique. L’AG rappelle que la Conférence générale de l’UNESCO de 1997 (art. 17&18) consacre les libertés académiques qui ne pourraient s’exercer qu’avec l’autonomie des établissements du Supérieur. Elle préconise aussi qu’Il est du devoir des Etats membres de protéger l'autonomie des établissements d'enseignement supérieur contre toute menace, d'où qu'elle vienne (art. 19). 

Cette intervention de la justice fera jurisprudence et ouvrira la boîte de Pandore sur toutes les formes et sortes de remises en cause de l’autonomie des entités pédagogiques et scientifiques. Qui prémunira demain les Comités Scientifiques, les Comités Pédagogiques, les Conseils de Discipline, la CUN, de l’épée de Damoclès qui est maintenant pendue au dessus de leurs « têtes » ?

L’assemblée générale refuse que nos deux collègues soient des boucs émissaires et considère que leur condamnation revient à la condamnation de l’entité morale « élue » qu’est le CSF, dont les décisions sont collégiales et son fonctionnement est sous l’autorité de l’administration. L’administration, dans son ensemble, doit assumer ses responsabilités pour la protection de l’enseignant dans l’accomplissement de ses taches au sein de l’université. 

Afin d’alerter l’opinion publique sur la gravité de la situation à l’université et pour que le ministère (le ministre) intervienne pour la prise en charge de ce problème et la mise en place de mécanismes pour la protection de l’enseignant dans ses fonctions, l’AG appelle :

1- A une journée de protestation, le lundi 14 mars 2016, avec rassemblement à partir de 8h30 au niveau de la faculté des sciences exactes (Site I).
2- Au gel des activités et des délibérations des Comités et Conseils Scientifiques de l’université.
L’assemblée générale préconise, après les vacances de printemps, d’autres actions à préciser, comme le gel des activités au sein d’autres organes pédagogiques délibérants.



______________________________________
17. Le plein exercice des libertés académiques et l'accomplissement des devoirs et responsabilités énoncés ci-après supposent l'autonomie des établissements d'enseignement supérieur, c'est-à-dire la latitude nécessaire pour que ces établissements puissent prendre des décisions efficaces concernant leurs activités académiques, leurs règles de fonctionnement,…
18. L'autonomie est l'expression institutionnelle des libertés académiques et une condition nécessaire pour que les enseignants et les établissements de l'enseignement supérieur puissent s'acquitter des fonctions qui leur incombent.
19. Il est du devoir des Etats membres de protéger l'autonomie des établissements d'enseignement supérieur contre toute menace, d'où qu'elle vienne. 





Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter