Deux mots clés pour retrouver notre site sur le net: Sess dz


Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

samedi 10 mars 2012

El Watan | Sit-in hier des enseignants: Le département d’anglais est à l’arrêt depuis deux semaines

Les enseignants promettent de maintenir leur arrêt de travail dans le cas où il n’y aurait pas de réponse favorable à leurs doléances. Il convient de rappeler que ces derniers exigent une enquête ministérielle.
Le fossé se creuse entre les enseignants du département d’anglais de l’université d’Alger II à Bouzaréah et son administration. L’épilogue de ce feuilleton qui dure depuis plusieurs mois n’est pas pour demain. Les enseignants, de ce département qui observent un arrêt du travail depuis deux semaines, investissent la rue. Un groupe d’enseignants a tenu hier un sit-in devant le ministère de l’Enseignement supérieur. Histoire de faire pression sur leur tutelle sollicitée à maintes reprises pour trouver une issue à la crise qui menace le devenir de milliers d’étudiants.

A quelques jours des vacances de printemps, le ministère de l’Enseignement supérieur n’a pas bougé le petit doigt pour mettre fin au conflit qui oppose les étudiants, l’administration et les enseignants. Hier encore, les responsables du ministère de l’Enseignement supérieur n’ont toujours pas voulu donner leur version de la crise sans précédent qui secoue le département des plus anciennes facultés. A 10h49, le responsable de la communication n’avait pas rejoint son bureau. Après plusieurs appels téléphoniques, l’agent de sécurité nous a informés que le responsable de la communication n’était pas encore arrivé.

Même constat du côté des enseignants. Les deux délégations désignées par les enseignants ont été reçues par des adjoints des responsables du ministère. «Nous avons été reçus par un sous-directeur de l’inspection générale. Ce dernier nous a déclaré que l’inspecteur général était en mission», a expliqué l’une des membres de cette délégation. Résultat : les enseignants ont déposé un rapport écrit et attendent la réponse. Même traitement pour la deuxième délégation qui est allée voir M. Haouchine, directeur de la formation supérieure de la post-graduation.

Après deux heures d’attente, la délégation est revenue bredouille. Ces membres ont été reçus par les adjoints de M. Haouchine qui leur ont déclaré que ce dernier est absent. Les enseignants promettent de maintenir leur arrêt de travail dans le cas où il n’y aurait pas de réponse favorable à leurs doléances. Il convient de rappeler que ces derniers exigent une enquête ministérielle sur ce qui s’est passé au niveau de leur département. Mais la décision du ministère tarde à venir. Tandis que le département d’anglais est toujours à l’arrêt.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter