Breaking News

Revue de Presse Nationale

Revue de Presse Internationale

Communiqués et declarations

Historique de la lutte de l'ENSA ex-INA

mercredi 1 février 2012

Lettre à l’opinion publique et universitaire de Khenchela

Des enseignants du Centre Universitaire de Khenchela sont livrés à eux même devant une décision arbitraire du Wali de Khenchela et devant la nonchalance et l'absence totale pour ne pas dire la complicité d'une administration occupée à tout sauf à la gestion du Centre qui semble être pour elle la dernière roue de la charrette.

Dans ses discours à différentes occasions le Wali de Khenchela montre un intérêt marqué et un profond respect pour la communauté universitaire mais dans la réalité des faits il s'est illustré par un profond mépris et une humiliation marquée pour cette même communauté.
Dans ses discours il parle d'encourager les enseignants du supérieur à venir à Khenchela et mettre à leur disposition tous les moyens de travail et de séjour. Son leitmotiv « Parler moi de l'Université de Khenchela mais pas de Centre Universitaire »

Mais dans la réalité des faits il s'acharne sur des enseignants sans défense, utilisant les pouvoirs que lui confère son poste pour les humilier et les pousser au désarroi et à la fuite comme c'est le cas pour le seul professeur de l'enseignement supérieur en lettre arabes du Centre. Une démission qui semble faire le bonheur de l'administration du centre qui l'a accepté avec célérité. Seuls les responsables du Centre pourront dire les raison de cette acceptation de la démission d'un enseignant dont le rang magistral (Professeur de l'Enseignement Supérieur) est convoité par tous les établissements du Supérieur.

Par cette action l'administration encourage le saignement du Centre de ses compétences ; qu'elle devrait normalement encourager à rester.

Quant au Wali, cette démission (ou fuite) est une réponse cinglante à son attitude envers la communauté universitaire. Ceci nous permet de dire que l'Université de Khenchela ne verra pas le jour pendant son mandat ; quelque soit la durée de celui-ci.

Le Wali de Khenchela ne trouve rien d'autre à faire que de jouer au chat et à la souris avec des enseignants qu'il perturbe depuis le début de l'année, sans aucun égard pour leur dignité humaine.

Prenant comme prétexte une lettre anonyme et des menaces reçues d'on ne sais où (évoquées lors de sa rencontre avec le comité CNES du CUK), le Wali de Khenchela s'acharne sur des enseignants qu'il semble responsabiliser, faute de trouver les véritables auteurs de cette lettre et menaces.

Les enseignants refusent ces accusations et dénoncent la complicité du Directeur du Centre qui ayant un malentendu personnel avec l'un d'eux est allé faire croire ou plutôt convaincre sa famille que ce dernier enseignant est l'auteur de cette lettre anonyme, impliquant ainsi les deux familles (pour ne pas dire deux tribus) dans un conflit qui ne les concerne pas. Nous supposons que le Directeur du Centre (prétendu sociologue de la communication) a put aussi convaincre le Wali que les enseignants sont les auteurs présumés de la lettre et des menaces.

Cette lettre qui se veut être un deuxième SOS d'un groupe d'enseignants désemparés ; est adressée à l'opinion publique et aux autorités supérieures pour dénoncer une situation invivable vécue par des enseignants qui n'aspirent qu'à accomplir leur tache dans la tranquillité et la sérénité et contribuer ainsi modestement au développement de l'Université Algérienne.

Le geste du Wali de Khenchela, son attachement à persister dans le mépris et l'humiliation des enseignants qu'il s'acharne à traîner devant la justice comme des malfrats et son silence devant une lettre qui lui a été adressée par ces enseignants témoignent de son attitude envers la communauté universitaire et sont indignes d'un haut représentant de l'état dont la fonction première est de veiller sur le citoyen et son bien être.

L'impression qui se dégage à Khenchela est contraire à celle attendue.

Mr. A.Badis CC

Mme. Z.Saoudi CC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis sur cette actualité!
شارك برأيك

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
SESS, Syndicat des Enseignants du Supérieur Solidaire | 2011-2015 | Revez notre newsletter